Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

 

Pollen de bouleau verruqueux, 14/04/2007.

 

 

 

Pollens de Betula pendula, Betula verrucosa.

 

 

 

Betula pubescens, les grains de pollen très allergisants sur certaines personnes

 

 

 

Pollen du bouleau, Betula.

 

 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter

 

  Arbre :
 

Betula ...

 

Le bouleau (les bouleaux... )

Écorce à la base des vieux troncs de bouleaux verruqueux, Betula pendula.       15/mai ; bouleau verruqueux : Betula pendula ou Betula verrucosa, feuilles et fruits.        20/05 ; feuilles et fruits de Betula pendula : le bouleau verruqueux.

Ordre : Fagales
Famille : Betulaceae
Genre : Betula

Photo © ChampYves.fr  

 

Caractères généraux des bouleaux : arbres à feuilles caduques de 10 à 20 mètres de l’hémisphère Nord dont l’écorce, d’abord lisse, s'exfolie en lambeaux minces, horizontaux, de consistance papyracée. Fleurs sous forme de chatons.

Le bouleau (les bouleaux) appartient à la famille des Bétulacées qui regroupe cinq genres bien connus : Betula (le bouleau), Alnus (l'aulne), Corylus (le noisetier), Carpinus (le charme) et Ostrya (le charme-houblon).

Ces arbres, pour se reproduire, utilisent le vent pour dissémimer de grandes quantités de pollen et féconder ainsi les fleurs femelles, proches ou lointaines ; on les dit : anémogame ou anémophile (plantes chez lesquelles la dissémination du pollen se fait par le vent) par opposition aux plantes dite entomophile à fleurs fécondées grâce à la visite d'insectes comme abeilles, bourdons... qui polinisent ces fleurs par contacts sucessifs.

Le genre Betula quant à lui compte une centaine d'espèces dont les plus communes et connues sont :

- le bouleau verruqueux : Betula pendula.
Syn. à ne plus utiliser : Betula verrucosa et Betula alba.
- le bouleau pubescent : Betula pubescens avec une sous-espèce : Betula carpatica de petite taille (8 m) localisé en montagne.
- le bouleau nain : Betula nana. Cette espèce, relique des temps glaciaires, est encore présente dans deux tourbières situées dans le Massif Central et le Jura.

 


Betula pendula ; Betula verrucosa

Le bouleau verruqueux

Noms vulgaires : Bouleau blanc, Bouleau pleureur, Bouleau à papier, Boulard, Bois à Balais, Bouleau odorant, Biole, Bech, Brel, Boule boulû, Arbre de la sagesse...

Le bouleau verruqueux est fréquent partout, sauf dans le midi de la France. Il préfère les sols siliceux ou argileux. Très exigeant en lumière, c'est un arbre de 20 à 25 m, à cime peu développée, qui vit une centaine d'années au maximum. Ses semis envahissent les sols nus, les forêts dégradées. C'est un colonisateur qui prépare le terrain pour la forêt à venir. De part sa grande adaptation à tous les sols, il n'est pas rare de le voir pousser à des endroits où aucun autre arbre n'a réussi à s'implanter.

Comme son nom l'indique, le bouleau verruqueux présente sur ses rameaux quand ils sont jeunes, de petites verrues grisâtres résineuses parfois très abondantes. Ses rameaux sont très souples, pendants et glabres.
L'écorce est mince, lisse et blanche et se détache en très fines lamelles horizontales. Elle est crevassée à la base du tronc, devenant noirâtre et épaisse.

Arbre monoïque, le bouleau fleurit en avril - mai :
- Chatons mâles allongés de 10 cm de longueur, dressés puis pendants à l'extrémité des anciens rameaux, ils apparaissent dès l'automne ;
- Chatons femelles de 3 cm, dressés à l'extrémité des nouveaux rameaux, ils n'apparaissent qu'au moment de la feuillaison des bouleaux. (Feuillaison : n. fém. Apparition périodique de nouvelles feuilles).
Les fruits, isolés, sont des akènes ovoïdes, glabres et à deux ailes. Ces fruits, très légers et ailés, se répandent à l'automne et l'hiver aux grés des vents, pouvant parcourir de grandes distances, permettant ainsi aux bouleaux de coloniser de nouveaux espaces abandonnés, ouverts et dépeuplés.

Ses feuilles au limbe souvent triangulaire à base tronquée, à pointe longue parfois effilée, sont doublement et finement dentées et glabres ; le pétiole est long, fin, portant de petites verrues résineuses.

Son bois assez dur, homogène, blanc, conserve néanmoins une bonne élasticité. Cette caractéristique lui permet d'affronter des tempêtes, sans gros dégâts sur ses branches maîtresses. Il est utilisé dans la tournerie et pour la fabrication du contre plaqué.

 


Betula pubescens

Le bouleau pubescent

Le bouleau pubescent (environ 20 m de hauteur), quant à lui, possède des rameaux dressés, pubescents et non verruqueux ; ses branches grossières et rigides lui donnent une cime irrégulière. Il exige beaucoup d'eau et se retrouve donc dans les régions humides : tourbières et marécages.

Il se distingue du bouleau verruqueux par son écorce grise ou jaunâtre, devenant noirâtre à la base avec les années.

Les chatons mâles mesurent de 30 à 70 mm après la floraison et pendent, les chatons femelles en fleurs 20 mm seulement, et sont dressés.

Les fruits sont des akènes velus au sommet et à ailes membraneuses plus étroites que pour le verruqueux.

Ses feuilles relativement plus petites et plus triangulaires, à bords dentés et, contrairement à l'autre sous-espèce, sans dents primaires proéminentes. Le pétiole est relativement plus court (1-2 cm contre 2-3 pour le verruqueux)

Son bois de couleur jaunâtre, sans zone poreuse, à grain fin, résiste mal aux intempéries et doit être séché rapidement. Il est sensible à la pourriture. Le bouleau offre une très bonne résistance à la flexion et à la compression. Il se scie facilement, est apte au tranchage et au déroulage et se colle bien.

--------------------

Tableau regroupant quelques différences entre bouleaux pour en faciliter la détermination.

Bouleau :
verruqueux pubescent
Port :
de 20 à 30 m , branches dressées puis retombantes dans l'âge. de 15 à 25 m, branches dressées.
Rameaux : alternés
glabres, verruqueux, souples , pendants. plus ou moins pubescents non verruqueux, dressés.
Feuilles : alternées
limbe triangulaire : plus grande largeur à la base du limbe, feuilles généralement doublement dentées, acuminées glabres, longuement . limbe losangique : plus grande largeur vers le centre du limbe, feuilles généralement simplement dentées, pubescentes, brièvement acuminées.
Bourgeons : alternés, ovoïde pointus, composés d'au moins 3 écailles
glutineux en hiver. non glutineux en hiver.
Écorce :
blanche, d'abord lisse, présente des gerçures noirâtres avec l'âge en se crevassant. aspect blanc sale, ne crevasse pas sur une grande hauteur avec l'âge.
Chatons : monoïques
lobes des écailles triangulaires lobes des écailles arrondis

 


Betula nana

Le bouleau nain

 

Aspect buissonnant de Betula nana, le bouleau nain, un bouleau ne dépassant guère le mètre.            Betula nana, le bouleau nain, un bouleau relique de l’époque glaciaire, un bouleau protégé,  détail des feuilles et des fruits.

Photo © Henri CHANAL

Les bouleaux nains (Betula nana), dont photos ci-jointes (plan général et détail), sont protégés. Ils datent de la glaciation qui s'est produite il y a plusieurs millions d'années. Ils pourraient avoir été apportés par des oiseaux migrateurs et ont vraisemblement servi de nourriture aux rennes qui peuplaient la Margeride (environs de Saugues en Haute Loire). Ces photos datent de juillet 2006 prises à 1200 mètres d'altitude dans des zones humides.
Photos Henri CHANAL



Et pour les amoureux du bouleau ( mais non je n'ai pas parlé de travail.) un site tout entier consacré à cet arbre : => les liens.

17/03/03 - 08/04/2012 -

 

 





 

 

Dans la plupart de nos  parcs trônent les bouleaux, ici un  bouleau verruqueux : Betula pendula.

 

 

Feuille du bouleau verruqueux.

 

 





 

 

Le bouleau est un arbre qui ne dépasse généralement pas les 100 ans, un arbre très apprécié de nombreux champignons.

 

 





 

 

Écorce blanc sale du bouleau pubescent (Betula pubescens), elle reste lisse, même sur les vieux spécimens.





 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -