Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Clavulina rugosa
 
Facebook
Google +
You Tube
Twitter
  Champignon :
 

Clavulina rugosa (Bulliard : Fr.) Schröter 1888

 

Clavaire rugueuse

Clavulina rugosa

Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
Ordre : Cantharellales
Famille : Clavulinaceae
Genre : Clavulina
Photo © ChampYves  

 

Chapeau :

 

fructification => 10 cm de haut, le plus souvent simple ou peu ramifiée, cylindrique, parfois difforme, à extrémités obtuses ou clavées à cérébriformes, nettement rugueuse à sillonnée plissée longitudinalement, ou noduleuse sur toute sa surface ;
blanche à crème, rarement jaune (grisâtre si parasitée) ;

Pied :

 

non différencié ;

Chair :

 

blanche, sans odeur, saveur douce ;

Spores :

 

sporée blanche non amyloïde ;
spores subglobuleuses 8 x 12 µm ;

Comestibilité :

 

certainement non toxique mais sans intérêt, vu la taille.

 

Du mois d'août au mois de novembre, parfois solitaire mais le plus souvent grégaire en groupes de très nombreux individus dispersés sur quelques mètres carrés, avec une nette préférence pour les bois de conifères plutôt que de feuillus, Clavulina rugosa se présente en général, dans sa forme la plus facile à déterminer en un sporome simple, non ou à peine ramifié, plus ou moins cylindrique d'environ 10 cm de haut.
Voilà pour l'idéal, car finalement, la Clavaire rugueuse se présente assez souvent, sous des formes extrêmement variables. Et il arrive que cette Clavulina rugosa voit ses têtes se ramifier, plus ou moins fortement, en huppes ou andouillers de sorte qu'il devient alors bien difficile de la séparer de Clavulina cristata (syn.: C. coralloides) la Clavaire à crête, d'autant qu'au microscope, les différences ne sont pas très nettes !
Ces deux clavaires sont finalement si proches qu'elles sont toutes deux parasitées par le même pyrénomycète : Helminthosphaeria clavariarum, parasite qui leurs fait prendre une coloration gris noirâtre (voir photo gauche pour Clavulina rugosa).

 

- Quelques synonymes latins :

Clavaria grossa Pers. 1797
Clavaria rugosa Bull. 1790
Ramaria rugosa (Bull.) Gray 1821
Clavaria macrospora Britzelm. 1887
Clavulina herveyi (Peck) R.H. Petersen 1967
Clavicorona rugosa (Bull.) Corner 1970

- Et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Runzeliger Korallenpilz
(UK) : anglais : Wrinkled coral fungus
(DK) : danois : Rynket troldkølle
(HU) : hongrois : Barázdás bunkógomba
(NL) : néerlandais : Rimpelige koraalzwam
(NO) : norvégiens : Rynket fingersopp
(PL) : polonais : Goździeńczyk pomarszczony
(SI) : slovène : Brazdasta grivača
(SK) : slovaque : Konárovka vráskavá
(CZ) : tchèque : Kuřátečko svraskalé

27/11/2013 -

 

 





Clavulina rugosa.





Clavulina rugosa






 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -