Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica.
 
Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica, Otidea leporina : base blanche.
 
Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica, Otidea leporina.
 
Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica, hyménium rosé.
 

Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica sur mousses.

 
Google + Facebook
You Tube Twitter

  Champignon :
 

Otidea onotica (Pers. : Fr.) Fuckel 1870

 

Oreille d'âne

Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica.

Règne : Fungi
Division :
Ascomycota
S/Division :
Pezizomycotina
Classe :
Pézizomycètes
S/classe : Pezizomycetidae
Ordre : Pezizales
Famille : Pyronemataceae
Genre : Otidea
Photo © ChampYves Réf : SIF

 

Particularités :

 

de 3 à 10 cm de haut, généralement dressé en forme d'oreille ou de feuille épaisse plus ou moins ouverte, paraissant veloutée, face externe jaune citron vif à jaune orangé, face interne plus orangée à légers reflets rosâtres ;
tout le champignon devenant légèrement ocre dans l'âge ;

Chair :

 

pâle, fragile, très fine, à peine 2 mm. au maximum, sans saveur particulière ni odeur marquée ;

Spores :

 

sporée blanche ;
spores lisses, elliptiques, 12-14 x 6-7 μm., guttulées avec deux gouttes huileuses ;
asques à huit spores, jusqu'à 200 x 11 μm. ;
paraphyses étroites à extrémité courbe ou en crochet ;

Comestibilité :

 

comestible, mais sans grand intérêt.

 

Champignon de forme bien particulière, la pézize oreille de lièvre fait son apparition dès le mois de juillet et poursuit ses poussées tout l'automne jusque fin novembre.
Ce champignon se fait relativement rare sous les hêtres qu'il affectionne, d'autant qu'Otidea onotica reste très discrète et passe le plus souvent inaperçue dans la litière des feuilles mortes. On la trouvera de l'été à l'automne sur sol riche des forêts de feuillus ou conifères, le plus souvent grégaire, serrées les unes contre les autres, ou parfois, totalement isolée.

Ce champignon fait partie de la famille des Pezizes qui, pour la plupart, se présentent sous forme de coupe étalée. Et bien celui-là, préfère une pousse verticale, fendu sur le côté et la marge souvent enroulée, ce qui lui a valu ce nom évocateur : Otidea onotica (du grec) : semblable à une oreille d'âne, l'esprit populaire en trouvera d'autres comme : oreille de lièvre.

Si on la trouve telle que décrite : en forme d'oreille dressée, sa détermination ne présentera pas trop de difficulté.
Dix centimètres de haut et six de large pour les exemplaires les plus grands, cette oreille est jaune pâle et finement furfuracée veloutée sur sa face externe, lisse et plus orangée à très légèrement rosâtre sur sa face interne, la face hyméniale. Le pied est fin, court, parfois inexistant, faisant partie de l'ensemble mais blanc pubescent. La chair est très fine, blanche, sans odeur ni saveur particulière. Elle est comestible, mais ne vaut-il pas mieux la laisser en place, vu le peu d' intérêt qu'elle procurera une fois cuite, d'autant qu'elle noircit à la cuisson.

Caractéristiques microscopiques : spores 12-14 x 6-7 μ, lisses, elliptiques, avec une ou deux gouttes d'huile. Asques à huit spores, jusqu'à 200 x 11 μ. Paraphyses étroites, habituellement à extrémité en crochet ou courbe.

- confusions possibles :

- On pourra confondre cette oreille avec d'autres espèces du genre Otidea, toutes bien difficiles à séparer sans au moins vérifier la spore, notamment :

 

=> Hyménophore ochracé à orangé

Flavoscypha cantharella (Fr.) Harmaja
Otidea concinna
(Fr.) Sacc. Gelber Ohrling. (celle qui se rapproche le plus de O. onotica) :
Otidea cantharella (Fries) Saccardo
haute de 5 cm., étroite, fendue mais moins enroulée, entièrement jaunâtre à jaune citron, puis ochracée pâle, sur débris végétaux, de feuillus ; spores à 2 guttules, 10–12 x 5–6 µm.

Otidea leporina (Batsch : Fr.) Fuckel
Peziza leporina Batsch
Oreille de lièvre
auriculoïde à spatulé, plus petite 1-2,5 cm de hauteur , face externe glabre et roussâtre, brun vineux à l'intérieur ; spores 13-15 x 7,5-9 um. ; forêts de conifères à l'automne.

Otidea abietina (Pers. : Fr.) Fuckel
Otidée des sapins
2-5 cm de diam., régulièrement cupuliforme allongée sur un côté mais non auriculoïde ; marge velue visible à la loupe, entière ou crénelée ; pied très réduit à insignifiant ; face interne ou hyménophore concave, orangé, ochracé, brunâtre à brun-rouge, parfois teinté de rose violacé ; face externe glabre, plus pâle, brunâtre pâle ou foncé ; spores hyalines, ellipsoïdes, biguttulées, 16-20 x 9-12 µm ; paraphyses filiformes, fourchues, irrégulièrement contournées au sommet ;
champignon rare, grégaire, parmi les aiguilles de conifères et sur sol moussu ; montagnard, été et automne.

 

=> Hyménophore brunâtre

Otidea alutacea (Pers.) Massee
Otidée couleur de cuir
3 à 5 cm de hauteur, 2-4 cm de diam., gris brunâtre assez pâle , ochracée à centre brunâtre, plus ou moins enroulée en spirale, face externe glabre, concolore à l’hyménophore ; sur sol riche des forêts de feuillus, terre nue, bords des chemins ;
spores lisses, hyalines, 14-17 x 7-9 um. ;
Otidea occasionnelle, sur le sol nu des forêts de feuillus ou de conifères, été et automne.

Otidea bufonia (Pers.:Fr.) Boud.
Peziza bufonia Pers.
Geopyxis bufonia (Pers.) Sacc.
Oreille peau de crapaud, Otidée peau de crapaud
uniformément brun foncé, brun d'ombre parfois nuancé de lilas ; sous feuillus ou conifères, champignons rares, forme de la spore typique elliptique avec côtés légèrement renflés ; spores hyalines, lisses, tronquées, ellipsoïdes, guttulées, 14-18 x 6-7 µm., paraphyses crochues ;
rare, solitaire ou grégaire ; sol des forêts de conifères ou mixtes ; été et automne.

Otidea umbrina (Pers. : Fr.) Bres
Otidea cochleata (L. : Fr.) Fuckel
Oreille brun d’ombre, Otidée sombre
Otidea caractérisée par sa couleur très foncée, brun olivâtre, la teinte olive étant plus prononcée sur la surface hyméniale (interne) et dans la chair près du point d’attache ; base (pseudo pied) blanche ainsi que le mycélium ; spores hyalines, 17(19) x 9(11) µm., biguttulées parfois entourées de plus petites guttules ;
champignon assez rare, solitaire ou densément grégaire ; sur sol nu, moussu des forêts de conifères et en milieux herbeux.

 

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Peziza onotica Pers. 1801
Scodellina onotica (Pers.) Gray 1821
Pseudotis abietina (Pers.) Boud. 1907

Oreille de lièvre

(DE) : allemand : Eselsohr
(UK) : anglais : Orange Ear Fungus
(DK) : danois : Æsel-Ørebæger
(FI) : finnois : Aasinkorva
(HU) : hongrois : Nyúlfülgomba
(LT) : lituanien : Ēzeļu ausene
(NL) : néerlandais : Gewoon Varkensoor
(NO) : norvégiens : Eseløre
(PL) : polonais : Uchówka ośla
(RU) : russe : Отидея ослиная Ослиные уши
(SE) : suedois : Stort haröra
(SK) : slovaque : Uško oslie
(CZ) : tchèque : Ouško kornoutovité

11/05/2011 -

 

 





 

Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica, Otidea leporina ..

 





 

Oreille d'âne, oreille de lièvre...

 





 

Oreille d'âne, oreille de lièvre, Otidea onotica, Otidea leporina ..

 



 

Otidea leporina, oreille de lièvre.



 

 

Oreilles en chocolat !

Bonjour,

Au cours d'une randonnée au Mont Cavell (Parc Nal. Jasper/Alberta/Canada) ces 2 photos ont été prises :

 

Oreilles en chocolat...

 

Pouvez-vous me dire si ces appétissantes "oreilles en chocolat" sont des champignons ou non ?

 

  Oreilles en chocolat...
 

 

Je viens de faire une recherche (laborieuse !) sur les sites de mycologie canadiens et ai trouvé une page -en pièce jointe- sur le site de l'Université du Saskatchewan, concernant les champignons au Saskatchewan (Province limitrophe de l'Alberta) :
Il s'agirait bien de OTIDEA mais OTIDEA ONOTICA d'une couleur beaucoup plus brune et de formes plus régulières que celui qu'on doit trouver en Europe.
Je tenais à vous en faire part.
Si vous désirez utiliser, pour vos archives, les 2 photos que je vous ai envoyées dans mon premier message, n'hésitez pas à les reproduire.
A toutes fins utiles, je vous donne le lien internet de la page d'accueil de l'USASK
http://www.usask.ca/biology/fungi/home_%20page.shtml

Bien cordialement
Daniel PASCAL

 


Clé du genre Otidea basée sur les paraphyses et la taille des spores pour confirmation :

 

              - Couleur claire : jaune ou jaunâtre ; jaune-rougeâtre-orangé, ochracé, tout au plus brunâtre clair :

                          - Paraphyses droites, de la longueur des asques ou à peine plus grandes :

                                   - Apothécie cupulée ;

                                                           
- Régulière et concave, jaune citron ou jaune soufre avec des tons ochracés ;
                                                                                       Spores 10-11x5-6 µm et paraphyses cylindriques.  => Otidea cantharella

                                                   - Veiné, ochracé brunâtre, chamois ;
                                                                                     Spores 11-12x5-6 µm et paraphyses monoliformes  => Otidea phlebophora

                          - Paraphyses à sommet courbé, en principe plus longues que les asques :

                                   - Irrégulièrement cupulée-otidoïde, l'intérieur jaune-rougeâtre avec de légers reflets orangés ;

                                                                                                                            Spores 10-11,5x5,5 µm.   => Otidea onotica

                                   - Plus ou moins otidoïde :

                                                   - Ochracé-brunâtre :

                                                                                                                            Spores 13-15 x 6-6,5 µm. => Otidea leporina

                                                   - Jaunâtre-brunâtre :

                                                                                                                            Spores 15-17 x 6-7 µm. => Otidea grandis

 

              - Couleur plus sombre : brun avec des tons oranges ou fauves ou olivâtres :

                          - Extérieur nettement rugueux :

                                   - Brun olivâtre :

                                                                                                                            Spores 15 x 6 µm => Otidea bufonia

                          - Extérieur toujours lisse ou pruineuse :

                                    - Couleur cuir avec reflets rose-vineux ; face externe brunâtre :

                                                                                                                            Spores 9-10 x 5-6 µm => Otidea microspora

                                   - Brun plus ou moins clair :

                                                                                                                            Spores 12-15 x 4,5-5 µm => Otidea alutacea

                                   - Brun :

                                                   - Profondément cupulé quand jeune puis fissuré de haut en bas :

                                                                                                                           Spores 15-16 x 6 µm. => Otidea umbrina

                                                   - Non profondément cupulé au début…

                                                               - Typiquement otidoïde, brun noisette avec reflets orangés :

                                                                                                                           Spores 18-20 x 9-10,5 µm. => Otidea propinquata

                                                               - Cupulée à otidoïde, brun sombre, parfois veinée au fond :

                                                                                                                           Spores 17-19 x 10-12 µm. => Otidea cochleata

 


 
 LES OREILLES DU LIEVRE Fable, Jean de La Fontaine 1668
  Un animal cornu blessa de quelques coups
Le Lion, qui plein de courroux,
Pour ne plus tomber en la peine,
Bannit des lieux de son domaine
Toute bête portant des cornes à son front.
Chèvres, Béliers, Taureaux aussitôt délogèrent,
Daims, et Cerfs de climat changèrent ;
Chacun à s'en aller fut prompt.
Un Lièvre, apercevant l'ombre de ses oreilles,
Craignit que quelque Inquisiteur
N'allât interpréter à cornes leur longueur,
Ne les soutînt en tout à des cornes pareilles.
Adieu, voisin Grillon, dit-il, je pars d'ici ;
Mes oreilles enfin seraient cornes aussi ;
Et quand je les aurais plus courtes qu'une Autruche,
Je craindrais même encor. Le Grillon repartit :
Cornes cela ? Vous me prenez pour cruche ;
Ce sont oreilles que Dieu fit.
- On les fera passer pour cornes,
Dit l'animal craintif, et cornes de Licornes.
J'aurai beau protester ; mon dire et mes raisons
Iront aux Petites-Maisons.



 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.
| ChampYves : les champignons | ChampYves : côté nature |

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -