Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Les spores de Scleroderma citrinum, parfaitement rondes, de 9 à 13 µm de diamètre.

Scleroderma citrinum, présentation à divers stades.

  Champignon :
 

Scleroderma citrinum Pers. 1801

 

Scléroderme citron

Scleroderma citrinum,  Scléroderme citron, Scléroderme vulgaire, Scléroderme orangé.

Règne : Fungi
Division :
Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycetes
S/Classe : Agaricomycetidae
Ordre : Boletales
Famille : Sclerodermataceae
Genre : Scleroderma
Photo © ChampYves Réf : SIF 10/2015

 

Particularités :

 

de 5 à 15 cm de diamètre, globuleux, comprimé au sommet et à la base, de couleur crème à jaune couvert de grosses verrues brunissantes, irrégulières, pyramidales ou aplaties ;

Pied :

 

base sans pied, présente une masse de filaments mycéliens jaunes ;

Chair :

 

nommée gléba, remplie l'intérieur du réceptacle, blanchâtre au début puis rosée violet noirâtre marbrée de blanc et enfin brun noir ;
cette " chair " se déshydrate peu à peu pour devenir pulvérulente ;
à maturité, l'enveloppe se déchire sur le sommet (déhiscence) pour permettre l'évacuation des spores mûres ;

Spores :

 

sporée brune ;
spores sphériques, 9 à 13 µm de diam, épineuses : crêtes jusqu'à 1.5 µm, réticule incomplet ;

Comestibilité :

 

comme tous les sclérodermes, il est toxique.

 

Il est très commun, visible dès la fin du printemps et jusqu'au tout début de l'hiver, c'est un champignon qui vient surtout sur sols acides, sablonneux ou tourbeux, sous couvert de bois de feuillus et résineux parfois aussi directement sur bois pourris.
En raison de son épiderme (péridium) épais et coriace (de 2 à 4 mm) et de son odeur peu agréable il est réputé non comestible, et pourrait provoquer des troubles assez graves si consommé en grandes quantités. Bref on passe à côté mais il restera quand même le plaisir de nombreux enfants qui le feront exploser du pied encore longtemps.

Particularité (assez rare tout de même) de ce champignon : il est l'hôte presque exclusif d'un petit bolet : Xerocomus parasiticus, le Bolet parasite, solitaire sur son hôte ou parmi une dizaine d'autres accompagnant le même scléroderme.

Encore une autre particularité de ce champignon : son odeur. Odeur très caractéristique, forte, difficile à décrire, on la dit acide, métallique, de baudruche, de caoutchouc, bref, si particulière qu'elle est devenue référence : on dit « odeur de scléroderme ».


  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

Scleroderma vulgare Fr.
Scleroderma aurantium

Scléroderme vulgaire
Scléroderme orangé

(DE) : allemand : Dickschaliger Kartoffelbovis ; Gemeiner Kartoffelbovist 
(UK) : anglais : Common Earthball
(DK) : danois : Almindelig bruskbold
(FI) : finnois : Nystymukulakuukunen
(HU) : hongrois : Rőt áltrifla ; Erdei áltrifla
(NL) : néerlandais : Gele aardappelbovist
(NO) : norvégiens : Vanlig potetroyksopp
(PL) : polonais : Tęgoskór pospolity
(RU) : russe : Ложнодождевик лимонный
(SE) : suedois : Gul rottryffel ; Rottryffel
(SI) : slovène : Navadna trdokožnica
(SK) : slovaque : Pestrec obyčajný
(CZ) : tchèque : Pestřec obecný

20/12/2002 - 18/10/2009 - 05/12/2011 -

 

 





 

 

Coupe de Scleroderma citrinum.

 





 

 

 







 

Les champignons de cette famille : SCLERODERMATACEAE, peuvent être décrits comme des carpophores globuleux, le plus souvent épigés et présentant parfois une base (plus ou moins importante) atténuée en stipe.
Le Péridium est épais, se déchirant plus ou moins régulièrement à maturité, mais non délimité entre endopéridium et exopéridium.
La gléba est noirâtre à maturité. La sporée est brune avec spores sphériques, verruqueuses et parfois réticulées.

=> Les Sclérodermes à spores réticulées :

Scleroderma citrinum
Scleroderma bovista
Scleroderma geaster
Scleroderma meridionale

=> les Sclérodermes à spores non réticulées :

Scleroderma cepa
Scleroderma areolatum
Scleroderma verrucosum



 

  Scleroderma bovista Fries
 

Scléroderme boviste

 

Avec Scleroderma citrinum, Scleroderma bovista présente lui aussi une spore nettement réticulée : de 9-16 µm de diam, elle est épineuse (2 µm de hauteur) ;
Mais Scleroderma bovista en diffère par :

- un péridium lisse à finement écailleux plus mince en coupe d'environ 1-1,5 mm, jaune paille à jaune ocre ou brunâtre ;
- une taille plus modeste, globuleuse de 3 à 6 cm. de diam, souvent aplatie sur le dessus ;
- une glèbe ferme et blanchâtre au début, puis noirâtre marbrée de jaunâtre ou de blanchâtre ;
- un pied rudimentaire court ou nul prolongé par de fins rhizoïdes.

D'août à octobre, peu commun, sous couvert de feuillus et résineux, non comestible.

- et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Gelbflockiger Hartbovist
(UK) : anglais : Potato Earthball
(DK) : danois : Bovist-bruskbold
(NL) : néerlandais : Kale aardappelbovist
(SE) : suedois : Potatisrottryffel

- 05/11/2009-26/11/2009




 

 

 

 

 

 

 

 

Scleroderma geaster, Scleroderma polyrhizum, Sclerangium polyrhizon, Lycoperdon polyrhizon.

Photo Jean-Jacques MILAN
Gradignan, Gironde, France,
9/01/ 2005
@ Wikimedia

  Scleroderma geaster (Gmel.) Fr.
 

Scléroderme géastre

 

Carpophore globuleux et légèrement turbiné, bosselé, de 5-15 cm de diamètre avec base plus ou moins atténuée en pseudostipe ; ce scléroderme se présente le plus souvent semi-hypogé couvert de terre, sa surface peut être légèrement tesselée, écailleuse, argilacée, gris-jaunâtre puis brunâtre cannelle. Le péridium est très épais et rigide, (de 4 à 7 mm), la chair blanchâtre puis jaunâtre, il s'ouvre en étoile à 6-8 lobes irréguliers à maturité. La gléba est d'abord blanche puis brun noirâtre marbrée de blanc ; à totale maturité elle est noire et pulvérulente.

Sporée brun noirâtre, spores sphériques avec des verrues de 0,5-0,8 µm et crêtes en réseau incomplet (7-9 µm).

Assez rare et plutôt méridionale, c'est une espèce thermophile qui vient en lieux secs et sablonneux d'octobre à janvier.

Bien reconnaissable à son aspect en étoile à maturité mais attention à
Geastrum melanocephalum.

 

- synonymes latins :

Scleroderma polyrhizum (Gmel. : Pers.) Pers.
Sclerangium polyrhizon (Gmel.) Lév.

Lycoperdon polyrhizon J.F. Gmel.

 

20/11/2009-26/11/2009-05/12/2011 -




 
  Scleroderma meridionale Desmoulin & Malençon 1971
 

Scléroderme méridional

 

Ce carpophore globuleux, de 3 à 7 cm de diamètre, est pourvu d'un épais péridium (jusqu'à 5/6 mm d'épaisseur), d'abord blanchâtre, plus ou moins lisse, puis ocre jaunâtre, crevassé-gercé, jaune dans les gerçures.
Ouverture irrégulière du sommet à maturité, gléba violacée puis noirâtre.

S. meridionale .. est bien sûr thermophile et littoral, surtout méditerranéen, préfére les lieux secs, sable, dunes, près des feuillus et des conifères.

Spores sphériques, de 10 à 15 µm, réticulées avec aiguillons de 1 à 1,7 µm de haut.

Non comestible.

18/11/2009-26/11/2009 -




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Scleroderma cepa, Scléroderme oignon, Scleroderma laeve, Scleroderma flavidum, Scleroderma albidum.

  Scleroderma cepa Pers
 

Scléroderme oignon

Scleroderma cepa

Classe : Agaricomycetes
Ordre : Boletales
Famille : Sclerodermataceae
Genre : Scleroderma

Photo © Jean Yves Bernoux

 

Basidiome de 3 à 5 cm, irrégulièrement globuleux, bosselé, présentant un sommet souvent légèrement aplati, relié au substrat par un pseudostipe court.
Le péridium, d'épaisseur moyenne (2 mm), est faiblement rugueux, il est brun jaune ocre chaud. Il se déchire de manière irrégulière, parfois en étoile.
La chair est blanche dans la jeunesse, puis la gléba compacte, sans odeur, vire au brun violacé à noirâtre.
La spore est sphérique (7-14 µm de diam) présente de grosses épines jusqu'à 2 µm, elle est non réticulée.

Visible du milieu de l'été au milieu de l'automne, il est cependant assez rare de le trouver. Il préfère les endroits clairs, aérés et secs : clairières, lisières, bords de chemins, sous feuillus ou conifères.

Odeur métallique, non comestible.

 

- synonymes latins :

Scleroderma flavidum Ell. & Ev. ;
Scleroderma albidum Pat. & Trab. ;
Scleroderma laeve Llyod ;
Scleroderma hemisphaericum Laz. ;

 

- et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Dickschaliger Kartoffelbovist
(UK) : anglais : Onion Earthball
(DK) : danois : Rødbrun bruskbold
(HU) : hongrois : Lilás áltrifla
(NL) : néerlandais : Uiige aardappelbovist
(SE) : suedois : Rödbrun rottryffel
(SI) : slovène : Gladka trdokožnica

18/01/2006-26/11/2009 -




 

  Scleroderma areolatum Ehrenb
 

Scléroderme aréolé

Scleroderma areolatum, Scléroderme aréolé, les écailles dessinent des aréoles !

Classe : Agaricomycetes
Ordre : Boletales
Famille : Sclerodermataceae
Genre : Scleroderma

Photo © Jean Yves Bernoux

 

Plus petit que S. citrinum, ce scléroderme se présente en une sphère de 1,5 à 4 cm de diamètre relié au substrat par un faisceau mycélien généralement fusionné au sommet en un pseudopied, jaunâtre ou blanchâtre, de 1-4 cm de long et 1-3 cm de large, sillonné longitudinalement et muni de rhizoïdes à la base.
Le péridium peu épais (1 mm, rosit légèrement à la coupe) est orné dès sa jeunesse d'écailles fines et régulières, polygonales, chamois à brun jaunâtre, brun rougeâtre sur fond jaunâtre (fait penser à la peau de la panthère, du léopard). La base est plus pâle.
Glèbe blanchâtre au début devient grisâtre ou brun olive.
Spores non réticulées, avec épines de 1-2 µm de hauteur.
De tendances rudérales, on le trouve sous feuillus, friches et prairies, au sol, près des souches mais parfois aussi directement sur bois très pourris.
Odeur classique des sclérodermes : piquante métallique mais relativement faible, non comestible.

 

- synonymes latins :

Scleroderma lycoperdoides (Schweiniz)

- et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Leopardenfell-Hartbovist ; Gefelderter Kartoffelbovist
(UK) : anglais : Leopard Earthball ; Potato Earthball
(DK) : danois : Plettet bruskbold
(HU) : hongrois : Halvány áltrifla
(NL) : néerlandais : Kleine aardappelbovist
(PL) : polonais : Tęgoskór lamparci ; T. areolkowaty ; T. wielkozarodnikowy
(SK) : slovaque : Pestrec prášnicovitý
(CZ) : tchèque : Pestřec jamkatý
(SE) : suedois : Rutig rottryffel

05/11/2009-26/11/2009 -




 

  Scleroderma verrucosum (Bull.:Pers.)Pers.
 

Scléroderme verruqueux

 

Carpophore shérique de 4 à 7 centimètres de diamètre, porté par une pseudobase composée d'un ou plusieurs éléments en forme de racines.
Péridium assez fragile, mince d'environ 1 millimètre, rougit légèrement à la coupe. Lisse puis finement granuleux avec écailles plus sombres sur fond ocre pâle, non aréolées. Déhiscence irrégulière à maturité.
Gléba crème puis un peu gris violacé et enfin gris noirâtre.
Spores sphériques, 8-12 µm, non reticulées, finement hérissées d'aiguillons de 1-1,5 µm.

Plus thermophile et rudéral, vient sur terrains pauvres, secs et calcaires de juin à octobre, sous feuillus et mixtes, non comestible.

26/11/2009






Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -