Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Photo 2 : 04/08/07, Thelephora penicillata, Théléphore en pinceau.
 
Photo 3 : 7/08/2007, Thelephora penicillata, Théléphore en pinceau.
 
Photo 4 : 11/08/2007, Thelephora penicillata, Théléphore en pinceau.
 
Photo 5 : 18/08/2007, Thelephora penicillata, Théléphore en pinceau.
 
Facebook Google +
Twitter You Tube
  Champignon :
 

Thelephora penicillata (Pers. : Fr.) Fr.

 

Théléphore en pinceau

Photo 1 : Thelephora penicillata, Théléphore en pinceau.

Classe : Agaricomycetes
Ordre : Thelephorales
Famille : Thelephoraceae
Genre : Thelephora
Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Particularités :

 

de 5 cm de haut à 10 à 15 cm de large, en touffe dense constituée de nombreuses ramifications hirsutes, en pinceaux, issues d'un tronc court ;
de couleur entièrement blanche puis brun-violacé à la base et blanchâtre vers le sommet ;

Chair :

 

cotonneuse, blanchâtre, sans odeur bien marquée ;

Spores :

 

sporée brune ;
spores 7-10 x 5-7 µm, irrégulièrement lobées et épineuses (0.5-1.5 µm) ;

Comestibilité :

 

non comestible.

Champignon incrustant le substrat, composé de nombreuses branches rayonnantes, dressées ou couchées au sol, formant des touffes molles de rameaux frangés coralliformes, en pinceaux, plumeux, totalement blancs au début puis progressivement colorés par la maturation des spores en brun-pourpré à partir de la base, les extrémités stériles restant toujours blanches à blanchâtres.

De la fin de l'été et jusqu'à la fin de l'automne, le Théléphore en pinceau fréquente les forêts de feuillus ou de conifères, souvent directement sur sol pour finalement envahir et incruster tous les débris végétaux alentours.
Assez facile à identifier de part ses caractères bien marqués, d'autant que lorsqu'il apparaît quand les conditions lui sont favorables, il le fait en masse et l'on pourra voir, se côtoyant, toutes les différentes phases de développement du champignon. Malgré ses poussées assez nombreuses sur un petit périmètre, c'est un champignon réputé rare, et effectivement, il pourra disparaître de nombreuses années avant de retrouver les bonnes conditions de sa fructification.

Photo 2 : 04/08/2007, bien difficile d'imaginer ce que deviendront ces quelques traces blanches au sol, bien sûr, des " fructifications ", futurs carpophores qui profitent des fortes précipitations de ces derniers jours, petites plaques peu épaisses, encroûtantes, de quelques millimètres carrés de surface, .. il faudra attendre quelques jours pour en savoir un peu plus...
Photo 3 : quelques jours plus tard, de ces croûtes blanches au sol, partent des ramifications en tous sens, envahissant peu à peu tout l'environnement ; on voit nettement qu'il ne s'agit pas de ce que l'on pourrait appeler un champignon classique..., encore un peu de patience...
Photo 4 : 11/08/07, la forme de nos traces blanches a bien évolué, plus de doute permis, un nom peut être prononcé : Thelephora penicillata, le Théléphore en pinceau.
Photo 5: encore quelques jours d'évolution et notre Théléphore, hôte d'une faine de hêtre, voit sa couleur blanche virer au brun-pourpré, couleur donnée par la maturation des spores, seules les extrémités stériles resteront blanchâtres.
Photo 6 : petit à petit le champignon envahit tout son environnement immédiat, se glissant dans les moindres fentes du substrat, ici, sous et tout autour d'une feuille de chêne, agglutinant tous les éléments les uns aux autres.



- synonymes latins :

Thelephora mollissima Pers.
Thelephora spiculosa Fr.
Thelephora cladoniiformis Velen.
Thelephora fimbriata (Schwein.) Fr.
Merisma penicillatum Pers.
Merisma fimbriatum Schwein.
Phylacteria mollissima (Pers.) Rea
Phylacteria spiculosa (Fr.) Bourdot & L. Maire

- quelques autres noms vernaculaires français :

Théléphore mou

- et dans quelques autres langues :

(DE) : allemand : Pinselförmige ; Lederkoralle
(DK) : danois : Fladtrådt frynsesvamp
(FI) : finnois : Partasilokka
(NL) : néerlandais : Penseelfranjezwam
(NO) : norvégiens : Skjeggfrynsesopp
(PL) : polonais : Chropiatka pędzelkowata
(SE) : suedois : Trollskägg
(SI) : slovène : Čopičasta roža
(SK) : slovaque : Plesňovka belavohnedás
(CZ) : tchèque : Plesňák čekankovitý

20/08/07 - 24/12/2012 -

 

 





 

Photo 6 : 18/08/2007, Thelephora penicillata, Théléphore en pinceau.

 





 

 

 

Autre Thelephora :
Thelephora palmata
le théléphore palmé.

Thelephora palmata - Théléphore palmé

 






 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -