Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Photo 2 : Un bolet parfois massif, Leccinum duriusculum présente parfois un stipe ventru recouvert de méchules brunâtres.
 
Photo 3 : Au sec, Leccinum duriusculum, le bolet du tremble, voit son revêtement se rompre finement.
 
Photo 4 : Après 3 bonnes heures à l’air, la chair de Leccinum duriusculum grisonne, la base est envahie de bleu vert.
 
Facebook Google +
You Tube Twitter
  Champignon :
 

Leccinum duriusculum (S. Schulzer) Singer
Boletus duriusculus Schulzer

 

Bolet rude des trembles
Bolet des peupliers

Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Boletales
Famille : Boletaceae
Genre : Leccinum
Sect. : Leccinum
S/Sect. : Fumosa

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

jusqu'à 15 cm., ferme, dur, hémisphérique (enserrant fermement le haut du pied chez le jeune) puis convexe, parfois cabossé ou centre légèrement aplati ;
cuticule séparable, sèche (grasse à l'humide), veloutée, craquelée, gris brun, brun chamois, brun rougeâtre avec une touche violacée, café au lait, beige grisâtre ... ;

Pores :

 

crème grisâtre rosé, brun chocolat à la manipulation ;
tubes couleur crème puis crème sale à grisâtre, enfin brun chocolat ;

Pied :

 

=> 20 x 5 cm., puissant, épais, parfois légèrement ventru, clavé subradicant, blanchâtre largement envahi de fines méchules brun sombre à brun fuligineux, surtout vers la base qui elle, se tache de bleu vert, vert jaune ;

Chair :

 

dure, ferme, blanche, vire lentement à la coupe au rosé puis violacé grisâtre puis lentement la base du stipe s'envahit de vert pâle à vert bleuté ;

Spores :

 

sporée jaune-brunâtre-olivacé ;
spores fusiformes, 13-17 x 4,5-5,5 μm. ;

Comestibilité :

 

comestible ...

Comme la plupart des espèces du groupe des Bolets, les leccinum sont des champignons mycorhiziens, c'est à dire vivant en relation étroite avec les arbres par leurs racines ce qui, finalement, peut parfois aider à la détermination de certains d'entre eux.
Leccinum duriusculum n'échappe pas à la règle, de plus et très simplement, il répond au nom vernaculaire de <<bolet rude des trembles>> ce qui laisse parfaitement imaginer son écologie, bien évidemment, sous trembles.

Mais l'arbre (le tremble) n'étant lui, pas très fidèle, celui-ci pourra s'attacher les services d'autres champignons comme Leccinum aurantiacum trouvés exactement aux mêmes endroits, mais pour l'instant jamais en même temps !

Pour mieux cerner ce Leccinum duriusculum, c'est d'abord un Leccinum : genre caractérisé par un chapeau sec, mat ou velouté, légèrement collant à l'humide, des tubes et pores fins bien séparables du chapeau, un pied généralement mince, subégal ou légèrement fusiforme (au moins sur les exemplaires âgés) et garni sur toute sa hauteur de granules plus ou moins colorés.

Le Bolet rude des trembles présente un chapeau aux teintes variables (comme bien souvent chez la plupart des champignons) du gris brun au brun rougeâtre, jamais dans les orangés, revêtement souvent très finement fissuré dans l'âge (voir photo 3). La marge est légèrement excédentaire, débordante, surtout chez le jeune. Les pores sont très fins, ils sont bien blancs jeunes puis gris brun, ils virent au brun à la pression (photo 4).
La couleur de la chair est importante pour la détermination des leccinum, celle de Leccinum duriusculum est bien blanche immédiatement à la coupe pour virer doucement après quelques minutes au rose très pale en partie haute du pied et bas du chapeau, puis ensuite au gris violacé. Toute la partie basse du sptipe se colore d'un beau bleuté plus ou moins vif (certainement due aux qualités de l'air, hygrométrie, température...)

 

- Espèce proche :

Leccinum duriusculum f. robustum Lannoy & Estades
syn.: Leccinum duriusculum ss. Marchand

Si Leccinum duriusculum est lié aux trembles, Leccinum duriusculum f.robustum est lui inféodé aux peupliers blancs, Populus alba. Ce dernier est très semblable au premier tout en étant bien plus imposant avec un chapeau jusqu'à 20 cm. (on le donne même jusqu'à 45cm. de diam. !), fibrilleux à méchuleux, brun ocracé grisâtre, brun grisâtre. Le pied est massif et trapu avec un fort réseau de rides épaisses, profondes, limitées à la partie supérieure du pied, l'ensemble du pied couvert de squamules brunes, celles-ci restant trés longtemps blanches dans la partie haute du pied. La réaction de la chair à la coupe est identique au précédent.

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

- Boletus duriusculus Schulzer
- Boletus scaber var. duriusculus (Schulzer) Bigeard & Guillemin
- Gyroporus rufus var. duriusculus (Schulzer) Quélet
- Krombholzia aurantiaca f. duriuscula (Schulzer) Vassilkov
- Krombholzia aurantiaca ssp. duriuscula (Schulzer) R. Maire
- Krombholzia duriuscula (Schulzer) E.-J. Gilbert
- Leccinum duriusculum var. populinum J. Hlavácek
- Trashypus duriusculus (Schulzer) Konrad & Maublanc

- Bolet assez ferme
- Bolet raboteux dur

(DE) : allemand : Pappelröhrling ;Härtlicher Birkenröhrling ;
(UK) : anglais : Slate Bolete ;
(DK) : danois : Brun Aspe-Rørhat ;
(FI) : finnois : Ruskopunikkitatti ;
(HU) : hongrois : Nyárfa érdestinóru ;
(IT) : italien : Porcinello del pioppo ;
(LV) : lettonien : Brūnā apšubeka ;
(LT) : lituanien : Kietasis raudonviršis ;
(NL) : néerlandais : Harde populierenboleet ;
(NO) : norvégiens : Brun ospeskrubb ;
(PL) : polonais : Kożlarz topolowy ;
(RU) : russe : Подберезовик твердоватый ;
(SE) : suedois : Brun aspsopp ;
(SK) : slovaque : Kozák topoľový ;
(CZ) : tchèque : Kozák topolový ;
(UA) : ukrainien : Подберезовик жестковатый ;

08/10/2012 - -

 

 





 

Photo 5 : Leccinum duriusculum, déjà tout jeune, un champignon à l’aspect massif.

 

 





 

Photo 6 : À l’humide, le revêtement de Leccinum duriusculum est gras, presque visqueux.

 





 

Photo 6 : Comme toujours, la couleur de Leccinum duriusculum est variable, en vieillissant, sa forme peut être irrégulière.


Photo 7 : Pour bien identifier les champignons, une identification  de l’écologie environnante est indispensable, ici des Polulus tremula : le tremble, un arbre de la famille des peupliers.






 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -