Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<<   précédente HOME suivante   >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Photo 2 : Arêtes des lames d’Amanita battarrae.
 
Facebook Google +
Twitter You Tube
 

Champignon :

 

Amanita battarrae (Boudier) M. Bon

 

Amanite à cocarde
Amanite à cerne sombre

Photo 1 : Amanita battarrae, Amanite à cocarde.

Division : Basidiomycota
S/Division
: Agaricomycotina
Classe
: Agaricomycètes
S/Classe : Agaricomycetideae
Ordre : Amanitales
Famille : Amanitaceae
Genre : Amanita
Ss-genre : Amanitopsis
Section : Amanitopsis

Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

chapeau 6 à 10 cm, conique à ovoïde, mamelonné, puis plat à déprimé autour du disque ;
marge fortement striée, brun grisâtre ocracé à olivacé, cocardée et gris cendré vers la marge, avec un cerne plus sombre typique à la base de la striation du chapeau ;

Lames :

 

libres, inégales, assez serrées, blanches ;
arêtes givrées ;

Pied :

 

long, cylindrique ou épaissi vers la base, creux ou farci, 10 x 1,5 cm, blanchâtre sale finement ponctué de chinures concolores au chapeau sur fond pâle ;
volve longue, engainante, blanc-crème sale souvent lavée d'ochracé ou orangé à roussâtre ;

Chair :

 

fine, fragile, douce, sans odeur particulière ;

Spores :

 

sporée blanche, non amyloïde ;
spores subglobuleuses, 12 à 14 μm. ;

Comestibilité :

 

comestibilité identique à l'amanite vaginée : toxique crue, comestible bien cuite (70°) mais champignon sans grande valeur !

 

Champignon peu commun, visible du mois de juin au mois d'octobre, sous feuillus en plaine et plutôt sous conifères en moyenne montagne.
Cette amanite à cerne sombre est un champignon qui ne présente pas de grosse difficulté à la détermination.
Déjà, c'est une amanite, oui ! mais de la section Amanitopsis = voile général peu friable d'où volve bien nette et profonde, un chapeau généralement nu ou éventuellement avec quelques rares plaques des restes du voile et surtout, pas d'anneau !
Pour le reste des caractères marquants de cette Amanita battarrae, rien que son nom vernaculaire en fait le tour, le chapeau, vite étalé et à marge très striée, présente un cerne sombre, une cocarde bien nette juste à la limite des striations de la marge.
Avec un peu d'attention, sous ce chapeau, les lames blanches très nettement libres présentent une arête nuageuse finement ponctuée de brunâtre (voir photo 2).
Le pied, lui aussi, présente une fine ponctuation de cette même couleur, ponctuation formant de fines zébrures surtout à la base du stipe.

C.D. p. 314 termine la description du champignon par la remarque suivante :
<< le ss-genre : Amanitopsis renferme encore bien des problèmes complexes et des taxons inédits. >>

Nul doute que l'on verra encore pas mal de bouleversements ces prochains temps autour de ce groupe.


Alors : Amanita battarrae ou Amanita battarae ?

Il est assez drôle de voir le nom (l'épithète) de ce champignon orthographié de ces 2 façons.
Soit ! Sur le net, les copies et recopies favorisent le dispersement d'une erreur, mais dans la littérature, ses deux graphies se côtoient sans aucun problème !
Un petit tour sur les sites officiels (Fr et En) pour vite se rendre compte que battarrae et la bonne façon de l'écrire.

Et sur http://www.amanitaceae.org/
<<etymology : genitive of a Latinized name ; hence "of Battarra" or "Battarra's">>

Et pour les derniers à convaincre, un petit saut vers :
http://www.mycofrance.com/NFC_docsynthese_def.pdf :
=> les noms français des champignons - Société Mycologique de France :
Amanite à cocarde // Amanita battarrae (Boud.) Bon


  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

- Amanita umbrinolutea p.p.
- Amanita vaginata f. battarrae (Boudier) Veselý
- Amanitopsis vaginata var. battarrae Boudier

- Amanite brun-jaune

(DE) : Verfärbender Scheidenstreifling ; Zweifarbiger Scheidenstreifling
(UK) : Gray-zoned ringless amanita
(FI) : Kehäkärpässieni
(HU) : Sárgásbarna selyemgomba
(PL) : Muchomor oliwkowy
(SE) : Zonkamskivling
(SK) : Muchotrávka umbrovožltá ; Muchotrávka Battarova
(CZ) : Muchomůrka žlutoolivová


Photo 3 du 03/09/2006, sous divers feuillus et quelques pins, 350 m d'altitude.
Photos 1 et 2 : 01/11/2006, même écologie.
Photo 4 : 14/08/2011, vieil exemplaire d'Amanita battarrae, déjà bien déprimé, avec quelques restes du voile orangés (peu commun).


10/10/2006 -
17/12/2012 -

 

 





 

Photo 3 : L’Amanite à cocarde (Amanita battarrae) que l’on trouve aussi avec cette graphie : Amanita battarae !

 





 

Photo 4 : Dans l’âge, le chapeau d’Amanita battarrae est souvent déprimé.

 






 
Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -