Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres
 
Hapalopilus nidulans, Polypore rutilant, face inférieure.
 
Hapalopilus nidulans, coloration violette immédiate aux bases fortes.
 
Facebook Google +
You Tube Twitter

  Champignon :
 

Hapalopilus nidulans (Fr.) P. Karst. 1881
Hapalopilus rutilans Pers. Murrill 1904

 

Polypore rutilant

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : -
Ordre : Polyporales
Famille : Polyporaceae
Genre : Hapalopilus
Photo © ChampYves Réf : SpeciesFungorum.org - 08/2016

 

Chapeau :

 

en console dimidiée ou réniforme, jusqu'à 10 cm de long, 4 de projection et 3 d'épaisseur (contre le support), mais peut être aussi totalement étalé sur le support ;
revêtement comme velouté, pruineux, sans croûte, lisse, non zoné, puis se creuse de fossettes, devient plus grenu, rugueux au toucher tout en conservant, tout de même, une certaine souplesse à la pression, unicolore du cannelle tendre, cannelle -orangé au brun-jaune nuancé de rosâtre, colorations toujours ternes ;
marge généralement aiguë, entière, stérile, droite à légèrement incurvée, concolore à plus pâle en séchant ;

Tubes - Pores :

 

une seule couche de tubes (polypore annuel), de 4 à 8 (10) mm de long ;
pores ± arrondis puis anguleux, inégaux de 1 à 4 mm de diam, concolores au chapeau ;

Pied :

 

sans ;

Chair :

 

orangé-cannelle, molle et aqueuse au frais, légère, subéreuse ± cassante au sec,

Spores :

 

sporée blanche, non amyloïde ;
spores lisses, hyalines, cylindriques ± elliptiques, 2-2,5 x 3,5-5 ;

Comestibilité :

 

toxique.

 

Un polypore à texture molle et humide, du moins tant que jeune, des tonalités générales cannelles à brun-rosâtre, un revêtement sans croûte, mat, plus ou moins feutré, lisse puis légèrement granuleux-rugueux, des pores, concolores, arrondis vite anguleux, irréguliers ; quelques caractères bien marqués pour identifier relativement facilement cette console. Et, au besoin, en cas de doute, le recours à la chimie fera son petit effet spectaculaire ; toutes les parties du champignon, aussi bien frais que sec, prendront immédiatement une splendide coloration violette sous l’effet de bases fortes, soude (tache à gauche sur la photo) ou ammoniaque (tache à droite sur photo), deux agents chimiques relativement classiques, faciles à trouver sous la plupart de nos éviers.

Isolé ou concrescent, parasite mais surtout saprophyte sur toutes sortes de bois mort de feuillus, plus rarement de conifères, de la fin du printemps à l'automne, mais principalement en été (VI- XII), le Polypore rutilant provoque une carie blanche à ses hôtes.

Relativement simple à déterminer, oui, et pourtant ... La littérature rapporte quelques cas d'intoxications dues à Hapalopilus nidulans, très certainement suite à confusion avec Fistulina hepatica la langue de bœuf, cependant si différente ! Attention, donc !
Hapalopilus nidulans
contient une très forte concentration en acide polyporic, intoxication qui apparaît avec un délai compris entre 6 et 12 h ; elle provoque nausées, vomissements, douleurs abdominales et une coloration violet-pourpre des urines. La récupération peut prendre une semaine, à priori ... sans réelles séquelles ....

  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

•Nom courant : Hapalopilus nidulans Fr. P. Karst. 1881
•Basionyme : Boletus rutilans Pers. 1798

•Synonymes
Boletus resupinatus Bolton 1792
Boletus rutilans Pers. 1798
Boletus spongiosus Pers. 1801
Polyporus rutilans Pers. Fr. 1818
Polyporus nidulans Fr. 1821
Poria spongiosa Pers. Gray 1821
Boletus nidulans Fr. Spreng. 1827
Inonotus nidulans Fr. P. Karst. 1881
Polyporus spongiosus Pers. Fr. 1821
Trametes ribicola P. Karst. 1881
Leptoporus rutilans Pers. Quél. 1886
Inodermus rutilans Pers. Quél. 1888
Fomes spongiosus Pers. Sacc. 1888
Inonotus rutilans Pers. P. Karst. 1889
Polystictus nidulans Fr. Gillot & Lucand 1890
Fomes resupinatus Massee 1892
Scindalma spongiosum Pers. Kuntze 1898
Phaeolus nidulans Fr. Pat. 1900
Phaeolus rutilans Pers. Pat. 1900
Hapalopilus rutilans Pers. Murrill 1904
Poria resupinata Massee W.G. Sm. 1908
Polystictus rutilans Pers. Bigeard & H. Guill. 1913
Hemidiscia rutilans Pers. Lázaro Ibiza 1916
Agaricus nidulans Fr. E.H.L. Krause 1933

Extrait (sans les var., fo., subsp. ...) SpeciesFungorum.org 08/2016
-

(DE) : allemand : Zimtfarbener Weichporling, Nistender Porling
(UK) : anglais : Cinnamon Bracket
(DK) : danois : Rødlig okkerporesvamp
(ES) : espagnol : Políporo resplandeciente
(FI) : finnois : Okrakääpä
(HU) : hongrois : Domború likacsosgomba, Aranysárga likacsosgomba
(LV) : lettonien : Parastā zeltpore
(NL) : néerlandais : Kussenvormige houtzwam
(NO) : norvégiens : Kanelkjuke
(RU) : russe : Rапалопилус гнездовой
(SE) : suedois : Lysticka
(SI) : slovène : Cimetasti mehkopor
(SK) : slovaque : Hlinovec červenkastý
(CZ) : tchèque : Hlinák červenající

19/08/2016 -

 



 

Hapalopilus nidulans, souvent formé de plusieurs sujets concrescents.

 





 

Hapalopilus nidulans, coupe.

 





 

Tout jeune Polypore rutilant.

 

Hapalopilus nidulans ou rutilans, les pores.




Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -