Cookies infos Nouveautés, mises à jour
Plan du site
Liens
Glossaire champignons
 
<< précédenteHOMEsuivante  >>
| Bibliographie | Moteurs et partenaires | Présentation | Me contacter |
Compteur  
- attention DANGER
- les lames libres
- les lames adnées
- les russules/lactaires
- les boules
- les pores
- les plis & aiguillons
- sur les arbres
- les autres formes
- noms latins
- noms français
- la systématique
- par mois
- par saisons
- détermination
- recettes / conservation
- dans tous ses états
- contacts clubs ....
- les arbres
- les fleurs
- les insectes ..et autres

Facebook
Google +
You Tube
Twitter

  Champignon :
 

Phellinus ribis (Schumacher : Fr) Quélet 1886
Phylloporia ribis (Schum. : Fr. ) Ryvarden 1978

 

Phellin du groseillier
Polypore du gadelier

Règne : Fungi
Division : Basidiomycota
S/Division :
Agaricomycotina
Classe :
Agaricomycètes
S/Classe : -
Ordre : Hymenochaetales
Famille : Hymenochaetaceae
Genre : Phylloporia
Photo © ChampYves Réf : C.D.2011

 

Chapeau :

 

=> 6 (10) cm de diam, 1 cm d'épaisseur jusqu'à 2 vers l'attache, en console, étalé-réfléchi, orbiculaire, concrescent, souvent plusieurs réunis les uns aux autres enserrant totalement la base de l'hôte ;
revêtement zoné ou non, en bourrelets, bosselé, crevassé, creusé de sillons concentriques, velouté jeune, rugueux dans l'âge, ocre-brunâtre plus ou moins foncé avec le plus souvent des portions anciennes verdies pas les algues ;
marge en bourrelet peu épais, ondulente, stérile, brun-cannelle ;

Tubes / Pores :

 

longs jusqu'à 3 mm, stratifiés (E) sur sujets pluriannuels, plus pâles qu' à la trame ;
pores arrondis, très petits, jusqu'à 5-7 par mm, souvent couverts d'une pruine blanchâtre ;

Pied :

 

inexistant ;

Chair :

 

peu épaisse, jusqu'à 5 mm (A), se compose de 2 couches séparées d'une très fine ligne plus foncée que l'ensemble (C) de 0,1mm d'épaisseur,
- la couche du dessus (B) brun-rouillé est peu dense, feutrée,
- celle du dessous (D), plus foncée, subéreuse est bien plus dense et dure,
l'ensemble est relativement tenace, caoutchouteux-souple sur le frais, dur et cassant en séchant ;

Spores :

 

sporée brunâtre, non amyloïde ;
spores lisses, elliptiques, guttulées, => 3 x 4(5) µm ;

Comestibilité :

 

non comestible.

 

Un parasite de blessure de vos groseilliers, ce phellin profitera des tailles successives de rajeunissement des groseilliers du jardin pour en infester la base.
Visible toute l'année ce Phellin pérenne à croissance très très lente infeste bien sûr les groseilliers à maquereaux, les groseilliers rouges, les fusains, mais encore bien d'autres arbrisseaux, buissons ou arbustes vivants, sans toutefois ne pas trop les perturber ! A.Marchand (planche 304) précise l'étendue des divers hôtes pour lesquels, bien souvent, une forme spécifique a été décrite, formes aujourd'hui pour la plupart synonymisées : aubépine, chèvrefeuille, ajonc, rosier, jasmin, amélanchier mais aussi frêne, chêne, hêtre, érable, thym, bruyère, merisier, orme, poirier, pommier ....

Autre précision, ce Phellin à pousse très lente, provoque une pourriture blanche à ses hôtes, localisée uniquement à l'aubier épargnant le bois de cœur, ce qui explique que, malgré l'attaque du champignon, l'hôte ne semble pas trop en être affecté.
Les photos de cette planche proviennent d'un groseillier rouge infesté depuis une bonne dizaine d'années tout en produisant, chaque année, une belle quantité de fruits.


  • - Synonymes latins :
  • - Autres noms vernaculaires :
  • - Autres langues

==> Boletus ribis Schum. 1803

Agaricus ribis (Schum. ) Dubois 1803
Polyporus ribis (Schum.) Fr. 1815
Polyporus ribesius Pers. 1825
Polyporus lonicerae Weinmann 1828
Polyporus rubiginosus Wallroth 1833
Trametes lonicerae (Wienmann) Fr. 1849
Trametes ribis (Schum.) Fr. 1849
Trametes evonymi Fuckel 1870
Fomes lonicerae (Weinmann) Gillet 1877
Fomes ribis (Weinmann ) Gillet 1877
Polyporus cytisi Britzelmayr 1887
Ochroporus ribis (Schum.) J.Schröter 1888

Extrait (sans les var., fo. ...) SpeciesFungorum.org 03/2016

Polypore du groseiller

(DE) : allemand : Strauchporling ; Stachelbeer-Feuerschwamm
(DK) : danois : Ribs-ildporesvamp
(FI) : finnois : Herukankääpä
(LV) : lettonien : Jāņogu cietpiepīte
(NL) : néerlandais : Bessevuurzwam
(NO) : norvégiens : Ripskjuke
(SE) : suedois : Krusbärsticka
(SK) : slovaque : Ohňovec ríbezľový
(CZ) : tchèque : Ohňovec rybízový

03/05/2016 -

 

 





 

Phylloporia ribis, Phellin du groseillier, Phellinus ribis

 





 

Phylloporia ribis, Phellin du groseillier.

 





 

Phellinus ribis, Phylloporia ribis, Phellin du groseillier

 

 

 

Phylloporia ribis, Phellin du groseillier.




Photo et textes © Jean Yves Bernoux
Textes et photographies sont et restent la propriété de l'auteur. Sauf utilisation strictement personnelle ou intra-scolaire, toutes utilisations nécessitent une entente préalable.

| Home Logo | ou | Présentation du site |
autre site : ChampYves Côté Nature

ChampYves le site aux mille champignons crée le 07/11/2002 - Copyright JYB Unltd 2002 -Tous droits réservés
- champignons - champignon - champis - mycologie - arbres - arbre - écorces - écorce - recettes de cuisine - recette - forêt - nature -